AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 seigneur phoenix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nox

avatar

Nombre de messages : 450
Age : 26
Localisation : ici
Date d'inscription : 28/02/2007

Jeux joué
Je joue à:
Je joue à:
Je joue à:

MessageSujet: seigneur phoenix   Sam 12 Sep - 5:46

Tout était calme dans le temple, la subtile fragrance de l’encens planait dans l’air et de petits carillons tintaient doucement dans une chambre proche. Sirech était assis en tailleur sur le sol blanc, les yeux clos, et méditait. Il pensait à l’ironie du temple, qui était si serein en temps de paix et qui vibrait de pensées sanglantes lorsque l’Avatar s’éveillait. L’Exarque sortait à peine de sa transe qu’il sentit une perturbation dans l’aura du temple. Ouvrant les yeux, il scruta les alentours, mais il ne vit rien. Pourtant, quelque chose était différent, l’atmosphère était plus tendue. Ne découvrant rien de plus suspect. Sirech décida de reprendre ses tâches rituelles. Il passa dans la chambre qui servait d’armurerie, et entreprit de vérifier l’équipement de ses guerriers Scorpions. Il commença par ses propres armes, examinant d’un œil expert la catapulte Shuriken de sa pince de scorpion et testant la souplesse des doigts du gantelet énergétique.

Soudain, la tension monta à nouveau d’un cran, et l’Exarque se redressa comme s’il avait entendu un bruit de pas. Il se retourna lentement vers la porte et observa la chambre principale en plissant les yeux d’un air menaçant. Il remarqua avec surprise que le portail de la toile avait été activé. Ce dernier menait à d’autres temples Aspect Scorpions sur différents vaisseaux-mondes, et seul un Exarque pouvait l’ouvrir. S’il était actif de ce côté-ci, c’est que Sirech n’avait que très peu de temps pour se préparer à la visite. Pourquoi n’avait-il pas été averti ?

Sirech s’avança rapidement vers l’autel au centre de la chambre, et se saisit d’une dague pour s’entailler la paume de la main. Il tendit ensuite le bras au-dessus d’un bol argenté et y laissa couler son sang. Fermant a nouveau les yeux, Sirech commença la méditation de la guerre, en concentrant ses pensées sur Khaine pour briser les barrières qui retenaient ses instincts sauvages lorsqu’il n’avait pas besoin de se battre. Normalement, le rituel culminait lorsqu’il revêtait son armure d’Exarque et coiffait son casque pour symboliser le passage de la paix à la guerre. Sa propre conscience était alors absorbée par celles des nombreuses Pierres-Esprit qui constellaient son armure, et ses pensées se mélangeaient à celles de tous les guerriers eldars qui l’avaient revêtue avant lui au cours des centaines de générations qui s’étaient écoulées depuis la fondation du temple.

Cependant, Sirech ne partait pas en guerre, il allait recevoir un camarade Exarque et le port de l’armure ne serait pas nécessaire. La place. Il trempa ses doigts dans le bol argenté en récitant la prière de Khaine, et dessina sa rune sur son visage en guise de masque symbolique. Tandis que Sirech sentait son sang couler sur sa peau, son esprit commença à s’emplir d’images de guerres et de batailles qu’il avait menées. Dans la vie de tous les jour, ces souvenirs étaient refoulés par le bouclier mental qu’il avait érigé au terme d’années d’entraînement, mais les scènes de massacre et de haine ressurgissaient tandis qu’il prenait son aspect de Khaine, le dieu de la guerre. Il apporta enfin la touche finale a la rune en travers de ses lèvres et goûta son propre sang. Les derniers verrous de sa psyché furent brisés et il fut submergé par la fureur sanguinaire et l’intensité passionnelle de sa race. Un instant , l’Exarque frissonna sous l’intensité de la sensation, et laissa échapper un soupir étouffé tandis qu’elle envahissait son corps. C’était pour cela qu’il était piégé sur la Voie du Guerrier, condamné à être un Exarque pour le reste de sa vie, et même dans la mort, pour l’éternité.

Refrénant ses soudains désirs de violence, l’Exarque jeta un œil en direction du portail. Tandis qu’il fixait le disque d’énergie noir et brillant, il pouvait sentir le temple s’imprégner de la volonté de Khaine : colère et destruction semblaient presque palpables. Une silhouette en armure émergea du portail en titubant contre le mur avant de s’écrouler au sol. Sirech bondit au côté du nouveau venu puis recula de stupeur. Karandras, le Chasseur des Ombres, gisait contre le mur de son temple. Sirech pouvait voir que son antique armure était endommagée en plusieurs endroits, et un trou dans sa plaque pectorale était même assez large pour y glisser une main. Bien qu’il fût de toute évidence très gravement blessé, il n’y avait aucune trace de sang sur le Seigneur Phénix. A travers les trous de l’armure, Sirech ne pouvait voir qu’un nuage tourbillonnant de petites étoiles. Cette entité n’avait en effet pas besoin d’un corps physique, elle avait dépassé ce stade. Lentement, Karandras s’anima, les yeux jaunes luisants de son casque se tournèrent vers Sirech tandis qu’il lui tendait la main, comme pour demander de l’aide. Sans réfléchir, Sirech saisit le bras tendu.

L’univers entier sembla s’arrêter pendant un instant. Sirech se sentit attiré à l’intérieur du Seigneur Phénix, enlevé de la réalité vers un autre royaume. Dans un éclair aveuglant, son esprit fusionna avec celui de Karandras, et l’Exarque fut submergé par une multitude d’images.

Un groupe d’enfants se serrait derrière lui tandis que la bande ravageait les rues, brisant les vitres et défonçant les portes. Il se tenait debout, et tenait dans sa main une lame dégoulinante du sang d’un autre eldar.

A travers une fenêtre décorée, il contemplait les étoiles et le monde qu’il abandonnait. Soudain, son esprit explosa alors que naissait en hurlant la Grande Ennemie. Autour de lui, ses amis et ses parents s’écroulaient, les yeux vitreux et les lèvres tombantes.

Il affrontait Arhra, leurs armes jetaient des éclairs à la lumière lunaire de quelque monde étranger. Sa lame mordante entama l’abdomen de son ennemi et Arhra lança une contre-attaque désespérée pour le forcer à reculer avant de se retourner et de plonger à travers le portail.

Des soldats Mon-Keighs marchait avec lui. Devant lui, des Space Marines à perte de vue. Ils avaient succombé au Chaos. Leur chef menaçait de renverser l’empire humain et de livrer la galaxie entre les griffes des dieux ténébreux. Son masque cracha la mort tandis qu’il chargeait au milieu des humains en armure.

L’air était saturé des cris des eldars mourants, le ciel lui-même semblait brûler d’un feu pourpre. Un escadron de Falcon passa avant d’être englouti par les flammes, abattu par les armes terriblement puissantes des Cauchemars.

Il imita le hurlement bestial des orks en poussant son propre rugissement féroce, traversant la poitrine de leur chef d’un coup de poing. Arrachant la tête de ses épaules, il brandit haut son trophée pour que tous voient sa victoire.

Les hiéroglyphes Necrontyrs décoraient le tunnel autour de lui. Des machines semi-intelligentes se jetaient sur lui pour protéger la chambre de stase qui se trouvait plus loin. Il les démembra sans peine, déterminé à détruire ce nid d’antiques abomination et confiant dans le fait que nul ne pourra défier les eldars.

Les visions arrivèrent les unes après les autres, se gravant dans l’esprit de Sirech comme ses propres souvenirs. Les batailles faisaient rage dans ses pensées, il affrontait des créatures horribles dans toute la galaxie, des Charognards du début aux relativement récents tyranides. Et après chaque souvenir de guerre venait une vision de mort, de la fin de la vie physique de cet esprit. Le suivant commençait par la découverte de l’armure de Karandras par un eldar, parfois un ranger sur un monde oublié, parfois au cours de la bataille. Le dernier combat remontait à quelques jours de voyage du vaisseau-monde, sur une planète ou une énorme horde d’orks s’était rassemblée pour envoyer de rudimentaires vaisseaux dans les cieux. Sirech vit ses propres souvenirs s’ajouter à la psyché du Chasseur des Ombres, depuis sa première bataille sur Durya jusqu’à la vision de son propre bras qui se tendait vers lui-même. Sirech réalisa qu’il ne pouvait plus discerner quels étaient ses souvenirs personnels, et quels étaient ceux des autres. Puis une voix s’adressa à lui en balayant ses peurs.

« Bienvenue, Exarque Sirech. Ton essence va nous permettre de continuer à vivre. »

Sirech sentit s’évanouir les derniers vestiges de son identité, et il eut envie de crier, à la fois de peur et de joie.

Karandras ouvrit les yeux, et contempla l’enveloppe corporelle de l’Exarque qui gisait à côté de lui. Tandis qu’il se levait, l’armure du Seigneur Phénix commença à se régénérer et fût bientôt comme neuve. Il examina le temple autour de lui, et les souvenirs de Sirech lui indiquèrent ou il était. Puisant dans ces mêmes souvenirs, il se rappela de l’endroit ou se trouvaient les Prophètes du Dômes de Cristal, et sortit du temple pour prévenir les Grands Prophètes de la menace qui approchait.

Gavin Thorpe
WD N°65 Septembre 99

(note: merci à Kyrilya, banshee et fine rédactrice que je connais de la toile eldar)

_________________
"Chuck Norris est une unité aéroportée. Si celui-ci frappe en profondeur dans un décor ou une unité, celle-ci est détruite. Si il frappe en dehors de la table, décalez la table."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orgrim

avatar

Nombre de messages : 82
Age : 117
Localisation : Ici
Date d'inscription : 20/02/2009

Jeux joué
Je joue à: ork (40k)
Je joue à:
Je joue à:

MessageSujet: Re: seigneur phoenix   Mar 15 Sep - 11:08

ça manque un peu de bière mais en mm temps les eldars sont pas très civilisés alors on les pardonnera cette fois ci ( gag ) excellente épopée , ça se laisse lire avec intérêt ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
seigneur phoenix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Albert Cohen : Belle du Seigneur, Le livre de ma mère, etc.
» Seigneur du chaos sur manticore
» Le Seigneur des Anneaux à grande échelle
» Le Seigneur des Anneaux (kinder)
» Le Seigneur des anneaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La caverne-
Sauter vers: